Histoire d'une naissance...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 22 avril 2009

Seychelles - suite... et fin

Je ne sais plus trop ou nous nous sommes arretes dans notre narration, mais depuis tout a change. Quelques jours au soleil, quelques jours a oublier le quotidien et notre appareil critique se met en pause. En tout cas, nous avons depuis explore notre ile de fond en comble: c'est un petit paradis. La plage ou nous nous prelassons sert de lieu de ponte aux tortues geantes, les poissons sont partout...
Et pour finir le sejour en apotheose, nous sommes partis une journee en mer, d'ile en ile, avec un skipper et son yacht. De St Anne a Cousin, puis Cousime, puis Praslin et une delicieuse plage de sable blond, de Praslin a Coco Island et d'incroyables fonds marins, de Coco a La Digue... tout ca avec notre petit bonhomme qui a la fin de la journee savaitr presque faire du snorkeling tout seul!
Aujourd'hui, l'ambiance est plus a: "Sauve qui peut, on part demain, a l'aide!!" mais nous nous accrochons!
Merci pour tous vos messages, que ce soit par texto, mails, commentaires sur le blog... vous etes incroyables! Snif, rendez-vous en France!

dimanche 19 avril 2009

Seychelles

Here we go again! Oubliee Maurice la sensuelle, decollage pour Mahe avec un petit Jules qui ne perd pas une miette de l'aventure.
IMG_2911_1_

Apres un rapide transfert taxi puis bateau, nous voila au St Anne Resort, sur un ilot tout proche mais quasi desert. La decouverte, l'etonnement ne sont plus la, mais le soulagement de se retrouver en famille loin de tout pour une semaine nous console. Comme toujours, lorsque l'on retrouve un climat, une region connue, il y a une petite pointe de deception melee au confort d'un voyage sans mauvaises surprises.

Jeudi, apres quelques heures de sommeil reparateur (meme si Jules a etonnament bien dormi dans le 767 d'Air Seychelles la veille), tout se remet en place: au dela des cliches, nous decouvrons une ile deserte ou jouer aux Robinson en toute securite... et tout confort. Jules s'approprie la piscine dans un hotel quasi-vide (la crise?) et nous la plage.
IMG_2939_1_

Vendredi. Comme a chaque voyage, les insectes me font la fete, a leur facon. Une enorme guepe me gratifie d'un baiser empoisonne. Les moustiques sont trop affaires sur Marie pour s'intersser a moi. Jules retrouve peu a peu ses reperes parisiens: apres un velo "comme a la maison" pour se deplacer de la plage a la villa, de la villa a la piscine, il pourchasse des tourterelles et pigeons endemiques a l'ile.

Samedi. Nous quittons notre prison doree, decides a decouvrir les Seychellois par nous memes. La capitale, Victoria, est a quleques encablures seulement, et ce sera l'occasion de faire quelques courses au supermarche local. Mais la capitale des Seychelles n'est qu'un gros bourg a l'anglaise encercle par une vegetation luxuriante qui menace de prendre le controle a chaque instant. La sortie sera de courte duree, le temps d'avaler des miels pops avec des enfants dans le parc de la "cathedrale".

IMG_2995_1_

Dimanche. C'est decide, aujourd'hui, j'ecris. L'acces a internet est bizarrement gratuit mais il faut se battre pour acceder a un des deux laptops laisses en libre acces. Ah oui, pour les photos, ben... c'est pas pour tout de suite... Bonne fin de weekend a tous,

Pierre-Yves, Marie & Jules

dimanche 4 mai 2008

Chez Maurice - Fin...

Que c'est dur... le retour au quotidien parisien, le retour au froid quasi hivernal... je vais décidément envoyer un CV à la tour de l'aéroport de Plaisance à Maurice! En attendant d'aller mieux, voici quelques photos...

Chez Maurice - Encore

Alors là, on passe carrément à la vitesse supérieure. Notre nouvel hôtel, niché au creux d'un lagon aux eaux turquoises, à l'ombre d'un morne mystérieux, qui prend des allures de forteresse menaçante lorsque la nuit tombe, est un paradis pour les sens. Des odeurs de vanille flottent dans les couloirs (alors qu'au Canonnier parfois des odeurs de cuisine indienne flottaient dans les couloirs...), une légère brise rafraichit le visage enivré par tant de beauté et de lumière. Bref, c'est le paradis...
IMG_1387.jpg Nous prenons nos quartiers dans une chambre gigantesque, qui s'ouvre sur un jardin tropical, qui s'ouvre sur une plage dorée, qui s'ouvre sur l'océan indien, qui s'ouvre sur... l'ailleurs. Les trois jours ici défilent, les heures semblent des minutes (surtout lorsque nous abandonnons nos corps aux mains expertes des Mauriciennes du magnifique spa de l'hôtel...)
Je crois que jamais notre retour n'aura été envisagé avec autant de tristesse, d'appréhension... C'est notre premier voyage depuis Jules, notre premier voyage avec Jules, et c'est le bonheur!

Chez Maurice - Suite

Quelques nouvelles fraiches... Jules va toujours bien, malgré une petite poussée de fièvre hier (les dents, un rhume, la fatigue, le chikungunya...) il découvre toujours avec autant de plaisir son nouvel environnement. Nous sommes allés en "excursion" aujourd'hui avec un vrai taxi cette fois (avec clim et freins!) qui nous a baladé du jardin de Pamplemousses au Cap Malheureux, sous un soleil radieux. Sympa, il nous a proposé ses services pour nous accompagner à notre nouvel hôtel , lundi matin. On en profitera pour faire une pause le long du chemin, c'est le nouvel an hindou ce jour-là.

Je vous laisse, je vais aller faire quelques courses au village, ou aller à la plage... j'hésite!
IMG_1252.jpg

Aujourd'hui, c'est dimanche... Et les Mauriciens qui ne sont d'ordinaire pas pressés (sauf sur la route dans un virage entre un bus, deux vélos, trois piétons et quelques chiens) ralentissent et vont à la plage. Soucieux de nous intégrer, nous les imitons. Alors direction Grand-Baie, le village du coin, et l'hôtel Mauricia, dont les installations sont gracieusement mises à notre disposition, à condition de bien vouloir payer un taxi pour y aller.

Et là, sous un soleil généreux, Jules n'hésite plus et se jette à l'eau, pendant que son papa prend ses premiers coups de soleil brûlures en le regardant. Ce soir dernier repas dans notre hôtel - le Canonnier, vous suivez? - et direction le grand sud demain matin (donc le grand nord, puisque on est de l'autre côté de la planète...

J'oubliais: Jules va très bien, il a son petit rythme: sieste à l'ombre des cocotiers tranquillement allongé dans sa poussette et promenade le soir le long de la plage pour s'endormir!

- page 1 de 9