Après une heure de bouchon, trois heures d'attente à CDG, onze heures de vol (en classe éco, la boite de chocolat et le message d'un ami steward n'ont pas suffi), deux heures de taxi-fou à travers Maurice et deux bagages fracturés (c'est notre spécialité, on nous l'offre à chaque voyage!), nous y voila!

Les premières minutes à l'hôtel sont divines. La fatigue liée au trajet exacerbe les sensations, et tout nous parait fabuleux: les couleurs, les odeurs, le chant des oiseaux... nous comprenons vraiment à cet instant que le voyage nous fera du bien.

Mais Jules est encore plus ravi que nous. Les pelouses parsemées de palmiers et filaos sont un terrain de jeu comme il n'en a jamais connu (le bois de Vincennes est loin, très loin). Bon, pour la baignade, il va falloir attendre encore un peu, après deux jours passés ici, seuls ses petits pieds ont goûté à l'océan indien!

Sinon, notre naturel a repris le dessus, nous avons déjà prévu de passer les trois dernières nuits dans un autre hôtel de la chaine, de l'autre côté de l'île.

Par contre pas de photo à proposer sur le blog, nous avons oublié le câble à la maison et de toute façon l'accès à la technologie est limité et cher!! Quelques veinards recevront des MMS, c'est tout ce que nous pouvont faire.

Gros bisous à tous, et excellent weekend!