Here we go again! Oubliee Maurice la sensuelle, decollage pour Mahe avec un petit Jules qui ne perd pas une miette de l'aventure.
IMG_2911_1_

Apres un rapide transfert taxi puis bateau, nous voila au St Anne Resort, sur un ilot tout proche mais quasi desert. La decouverte, l'etonnement ne sont plus la, mais le soulagement de se retrouver en famille loin de tout pour une semaine nous console. Comme toujours, lorsque l'on retrouve un climat, une region connue, il y a une petite pointe de deception melee au confort d'un voyage sans mauvaises surprises.

Jeudi, apres quelques heures de sommeil reparateur (meme si Jules a etonnament bien dormi dans le 767 d'Air Seychelles la veille), tout se remet en place: au dela des cliches, nous decouvrons une ile deserte ou jouer aux Robinson en toute securite... et tout confort. Jules s'approprie la piscine dans un hotel quasi-vide (la crise?) et nous la plage.
IMG_2939_1_

Vendredi. Comme a chaque voyage, les insectes me font la fete, a leur facon. Une enorme guepe me gratifie d'un baiser empoisonne. Les moustiques sont trop affaires sur Marie pour s'intersser a moi. Jules retrouve peu a peu ses reperes parisiens: apres un velo "comme a la maison" pour se deplacer de la plage a la villa, de la villa a la piscine, il pourchasse des tourterelles et pigeons endemiques a l'ile.

Samedi. Nous quittons notre prison doree, decides a decouvrir les Seychellois par nous memes. La capitale, Victoria, est a quleques encablures seulement, et ce sera l'occasion de faire quelques courses au supermarche local. Mais la capitale des Seychelles n'est qu'un gros bourg a l'anglaise encercle par une vegetation luxuriante qui menace de prendre le controle a chaque instant. La sortie sera de courte duree, le temps d'avaler des miels pops avec des enfants dans le parc de la "cathedrale".

IMG_2995_1_

Dimanche. C'est decide, aujourd'hui, j'ecris. L'acces a internet est bizarrement gratuit mais il faut se battre pour acceder a un des deux laptops laisses en libre acces. Ah oui, pour les photos, ben... c'est pas pour tout de suite... Bonne fin de weekend a tous,

Pierre-Yves, Marie & Jules